Ratta Supernote A5 – liseuse et carnet numérique.

Ratta est un constructeur japonais, qui fabrique des tablettes eInk intéressantes car bien finies et dotées d’un stylet permettant d’écrire, comme sur les liseuses Onyx ou la reMarkable. Ratta se distingue néanmoins de ces deux constructeurs par un certain minimalisme, couplé à des fonctionnalités assez variées. L’équilibre parfait?

Aspect Hardware

La SuperNote A5 est basée sur un écran de 10.3 pouces avec une couche WACOM. La résolution est de 1872×1404 pour 226 PPI. Au niveau CPU on retrouve un IMX6 Single Core, comme sur la reMarkable 1, 1 GB de RAM et 32GO d’espace de stockage interne. La batterie fait 2850mAh, et les dimentions de l’appareil sont: 245mmx178mmx7mm pour 366g.

C’est donc sur le papier une bonne liseuse assez basique au niveau matériel: les specs sont proches de la reMarkable 1 ou de la Inkpad X avec une couche Wacom (qui permet d’écrire avec un stylet sur la liseuse, et donc de prendre des notes). Ici encore, on est plus sur une tablette eInk que sur une « simple » liseuse, comme la Inkpad X, mais niveau CPU et RAM on reste sur quelque chose de plus basique (et un peu plus ancien) que ce qu’offre la Boox Note 3. Est-ce un problème? Pas forcément, car comme nous allons le voir cette liseuse ne tourne pas sous Android (qui nécéssite un matériel performant pour fonctionner de manière fluide) mais sur un système « maison » basé sur un noyau Linux et très bien optimisé, ce qui permet à la tablette d’offrir une grande fluidité avec un CPU modeste, et de conserver une bonne autonomie.

A l’usage: efficace, minimaliste mais assez polyvalent

A l’usage la SuperNote A5 est agréable à utiliser. L’écriture est un peu moins agréable que sur la reMarkable (qui a vraiment fait un gros travail sur cet aspect là, notoirement sur la reproduction d’une sensation « papier ») mais le stylo inclus respire la qualité et est agréable à utiliser. Au niveau logiciel, on reste sur un système assez minimaliste (similaire à ce qu’on retrouve chez PocketBook et reMarkable, comme sur les liseuses plus basiques: système basé sur GNU/linux et développé en interne) mais avec quand même plusieurs fonctionnalités: on peut utiliser l’appareil pour lire des documents dans de nombreux formats, pour prendre des notes ou faire des dessins, et il est possible d’annoter ses documents PDF; mais il est aussi possible de consulter et répondre à ses emails!

On retrouve donc une approche minimaliste permettant de resté centré et ne pas se disperser (problème principal avec les tablettes pour certains utilisateurs!) tout en ayant la possibilité de travailler sérieusement avec l’appareil. On est donc loin chez Ratta d’une approche que l’on pourrait qualifier de trop minimaliste, adaptée à la prise de note mais limitée pour tous les autres usages – comme la reMarkable 1 ou la future reMarkable 2. Il y a ici à mon sens un bon équilibre entre un système basique et léger et la possibilité de vraiment utiliser son appareil de manière polyvalente, sans avoir besoin d’installer aucun logiciel complémentaire.

Si la Onyx Boox Note 3 est une superbe tablette eInk, et qu’elle est très polyvalente grâce au choix d’utiliser Android, on peut se demander comment ces tablettes vont évoluer dans le temps: le constructeur n’a pas fournis de mises à jour vers les versions récentes d’android pour ses premières liseuses, ces appareils seront-ils mis à jour sur le temps long? Avec Ratta et ses tablettes eInk / liseuses « SuperNote » il me semble probable que les mises à jour soient suivies sur le long terme: le système d’exploitation est développé en interne, et l’équipe se montre extrêmement réactive aux demandes et retours des utilisateurs.

Qualité / Prix et rapport à la concurrence

La Ratta Supernote A5 se trouve pour 599 dollars (USD) sans le port et sans les frais de douane, sur le site officiel de Ratta. Elle n’est pour l’instant pas disponible chez Amazon ou les principaux marchands européens, ce qui complique l’achat. Pour ce prix, qu’on peut considérer être autours de 650 euros avec la TVA et le port, la Supernote A5 me semble assez chère. Le Onyx Boox Note 3 se trouve pour à peine plus de 500 euros chez Amazon, avec dans les deux cas certaines garanties et l’assurance de ne pas avoir des frais de douane à prévoir. Pour 500 euros en France, cette liseuse serait clairement intéressante. Pour ce prix là et la nécessité de l’importer de Chine, c’est plus difficile à dire, d’autant plus que la reMarkable 2 est disponible en précommande et qu’on peut trouver des reMarkable 1 à très bon prix sur ebay

A mon sens à l’heure actuelle une reMarkable 1 d’occasion est plus intéressante. Si par contre elle devient plus largement disponible en France, ça peut être une très bonne alternative à la fois à la reMarkable et à la Boox Note 2: moins minimaliste que la première, on peut y accomplir la plupart des taches sans avoir besoin de modifier son appareil. Basée sur un système GNU/Linux minimaliste et non pas sur Android comme la seconde, le suivi des développeurs est très bon et la réactivité et l’attention aux retours des utilisateurs laissent présager de bonnes évolutions pour l’avenir.

C’est clairement une très bonne tablette eInk pour qui cherche un outil de travail polyvalent, mais relativement minimaliste afin de rester concentré et de ne pas se disperser. C’est probablement un des meilleurs appareils pour des chercheurs ou étudiants, ou pour qui cherche une liseuse pour lire des documents PDF. A voir dans l’avenir si elle devient plus disponible dans nos contrées…

Articles qui pourraient vous intéresser:

Étiquettes:

2 commentaires sur “Ratta Supernote A5 – liseuse et carnet numérique.”

  1. Bonjour
    Je pense que cet article japonais me convient très bien. Savez vous s’il est prévu un revendeur en France dans les jours ou mois qui viennent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.